arald

L’Arald, ou agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation, est une agence dédiée à la gestion du monde du livre et de la lecture dans la région Rhône Alpes. L’Arald se situe au carrefour des différents métiers du livre et des activités menées par les créateurs, les professionnels du livre et les médiateurs. Elle met en œuvre des actions de coopération, d’information, de formation, de conseil et de promotion en faveur du livre et de la lecture. Lieu d’échange et de réflexion prospective, l’association se mobilise sur les enjeux et les nouveaux acteurs du numérique, à travers des études et des dispositifs innovants.

Un emploi du temps chargé pour promouvoir le livre

L’association s’est donnée pour but de valoriser le patrimoine écrit ancien comme nouveau qu’a à proposer la Région Rhône Alpes. Ses actions sont diverses : elle organise souvent des lectures publiques et participe de l’éducation artistique et culturelle notamment en faisant de l’accompagnement aux professionnels du livre pour qu’ils s’adaptent aux mutations liées au numérique : réponse à des questions générales ou précises sur le livre numérique et l’écosystème numérique, informations concernant les aides financières de la Région et de l’État, les subventions, une expertise de qualité,de l’aide et de l’assistance à leurs projets… Elle recense toutes les fêtes et salons du livre et peut mettre en lien des écrivains avec les bibliothèques, médiathèques ou même avec des maisons d’édition. Le but étant le plus possible de faire connaître ces artistes qui peinent à émerger dans un secteur qui a toujours été élitiste. Elle oeuvre donc sur plusieurs plans pour promouvoir l’action culturelle dans la région, notamment auprès du conseil régional avec lequel elle est en étroite relation.

De plus, elle réalise souvent des appels à projets pour que des écrivains puissent réaliser des documentaires, ou encore présentent un travail intéressant et novateur lors de journées professionnelles.

Ces dernières années, l’agence pour le livre (ARALD), missionnée par la Région, mettait en œuvre sous sa responsabilité un appel à projets annuel pour l’accompagnement des éditeurs dans différents salons thématiques et particuliers, nationaux et internationaux. L’agence, liée par une convention avec la Région, reversait la participation financière régionale auprès de plus d’une trentaine d’éditeurs sur près de vingt destinations différentes, dont quatre salons à l’étranger (Bologne, Bruxelles, Francfort, Genève).

De profonds remaniements touchent l’association

Toutefois l’Arald change de nom en 2018 pour devenir Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture. Quelques unes de ses attributions sont également modifiés sur ordre du conseil présidé par Laurent Wauquiez. Le plus grand changement est qu’elle ne sera plus maître de sa propre trésorerie, ce qui veut dire que chaque action ou décision prendra plus de temps à être mise en place, devant d’abord être approuvée par un conseil d’administration. La Nacre, une autre agence régionale dédiée, elle, au spectacle vivant, était également sur la sellette. Le projet de la fusionner avec l’Arald avait été évoquée en début de mandat. Pour cause, l’association s’élargit. A la faveur d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 5 décembre 2017, les 264 adhérents de la structure régionale  (auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, organisateurs de manifestations littéraires, bibliothécaires, enseignants, médiateurs…) ont adopté le changement ses statuts. Les missions de l’Arald couvrent désormais le territoire de la nouvelle grande région Auvergne-Rhône Alpes (alias Aura). “Il est plus cohérent que les services en interne se chargent directement de verser les subventions”, explique le cabinet de Laurent Wauquiez.

Une réunion s’est tenue entre l’Arald et ses deux tutelles, la Région et la Drac (direction régionale des affaires culturelles, représentante locale du ministère de la Culture) concernant les prochaines rencontres qu’observera  la région. Dans le rapport, il est annoncé que « 38 éditeurs seront présents sur 23 destinations, dont 5 salons à l’étranger, pour un montant total de 53 817 € », ce qui reste à la hauteur des précédents événements organisés par l’association qui fait désormais peau neuve.