La FemTech (Female Technology) c’est l’ensemble des entreprises ou startups qui innovent chaque jour pour améliorer la santé des femmes. La culotte hygiénique en est un exemple.

Les tampons et serviettes hygiéniques ont accompagné les femmes pendant longtemps car il n’y avait pas d’autres alternatives pour se protéger durant la période des règles. Or, comme vous le savez, ces protections périodiques jetables contiennent des produits chimiques qui peuvent réellement avoir un impact sur l’hygiène féminine. Beaucoup de femmes en sont d’ailleurs allergiques et souffrent de démangeaisons et d’irritations par moments. C’est pourquoi peu à peu, des protections réutilisables ont fait leur apparition. La préférée de toutes est la culotte hygiénique.

 

 

Description de la culotte hygiénique

Elle possède de nombreuses autres appellations, comme culotte menstruelle, culotte périodique ou culotte de règles tout simplement. Elle se porte donc durant les menstruations mais convient aussi pour protéger les fuites urinaires. Son rôle est d’accueillir le flux sanguin ou les urines comme une serviette hygiénique.

Les culottes menstruelles sont aussi absorbantes que confortables. Confectionnées en coton biologique, elles respectent l’hygiène intime car elles ne contiennent pas de substances chimiques. De ce fait, elles sont aussi écologiques. En revanche, pour garantir ce détail, il faut miser sur une bonne marque de sous-vêtements.

 

 

Qui peut la porter ?

Toutes les femmes qui ont leurs règles ou des fuites urinaires peuvent utiliser une culotte hygiénique. Pour des règles très abondantes, elle peut aussi être utilisée avec un protège-slip afin d’éviter les tâches sur les vêtements en fin de journée. En revanche, la culotte périodique est plutôt conseillée pour :

  • Les jeunes filles vierges qui ne souhaitent pas agresser leur flore vaginale avec un tampon ou ne sont tout simplement pas à l’aise avec l’idée.
  • Les jeunes filles qui ont leurs premières règles car le port de protections hygiéniques jetables peut être inconfortable au début.
  • Les femmes qui ne souhaitent pas porter de protections internes la nuit (tampons hygiéniques ou coupes menstruelles).

 

 

Quelle est sa durée de vie ?

La culotte protection hygienique est assez coûteuse, car elle n’est pas encore proposée par toutes les marques de lingerie. Il faut donc débourser dans les 30 euros pour une seule culotte. Bien entendu, les étudiantes et les jeunes filles ne souhaiteront pas investir dans cette solution de protection si elle n’en vaut pas la peine. Eh bien rassurez-vous car une culotte hygiénique de bonne qualité peut vous servir entre 2 à 7 ans.

En calculant rapidement, vous vous rendrez compte que vous ferez des économies importantes sur les protections hygiéniques jetables entre-temps. En revanche, il ne vous faudra pas moins de trois culottes car pour qu’elles préservent leurs propriétés, elles doivent être lavées à la main avec de l’eau froide et séchées à l’air libre.

 

 

Comment elle fonctionne ?

Pendant les règles, il vous suffit de porter une culotte menstruelle et vous serez protégé durant la journée. Comme énoncé plus haut, pour un flux important, le port de protège-slips supplémentaires est conseillé, notamment durant les premiers jours de règles. Pour recueillir les pertes sanguines efficacement, la culotte se compose de trois fines couches absorbantes.

La capacité d’absorption d’une culotte en coton bio est égale à celle de deux ou trois tampons. Étant aussi imperméable, elle vous préserve de la sensation d’humidité. C’est pourquoi elle est très confortable. Pour toutes les femmes qui l’ont testée, le plus dur est sans doute le temps d’adaptation car vous n’aurez pas du tout l’impression de porter quelque chose, étant donné que l’épaisseur de la culotte est de 3mm maximum.

Quoi qu’il en soit, le principal atout de la culotte est son caractère « zéro déchet ». En la choisissant pour vos règles, vous limiterez les déchets liés aux protections intimes jetables qui sont très nocifs pour l’environnement.