Sièges réservés à la meilleure table dès que vous en avez envie, ouverture glamour et délicieux repas offerts par la maison – oui, investir dans un restaurant semble être une entreprise éblouissante. Les restaurants et les bars peuvent offrir un retour sur investissement lucratif aux investisseurs avisés, mais si l’on regarde au-delà de l’attrait initial, ces investissements peuvent être extrêmement risqués. Le manque de recherche, un marché hautement concurrentiel et des marges bénéficiaires minces peuvent se combiner en un échec spectaculaire de l’investissement. Si vous avez été approché par un propriétaire de restaurant qui cherche de l’argent pour s’agrandir, ou si vous souhaitez utiliser votre argent pour lancer un tout nouveau restaurant, voici les facteurs essentiels que vous devez connaître avant de vous lancer à fond.

 

Faire vos recherches

Sauf si vous avez personnellement grandi dans le secteur de la restauration ou si vous avez des connaissances commerciales détaillées sur les tenants et aboutissants de la gestion d’un restaurant, n’investissez pas dans quelqu’un qui n’a pas ouvert et géré un restaurant avec succès auparavant. Sans expérience de première main, le restaurant est plus souvent qu’autrement voué à l’échec, plus tôt que tard. Assurez-vous d’investir dans un établissement dont l’exploitant comprend l’activité et peut tout faire, de la négociation d’accords avec le propriétaire à la préparation du plat principal en cuisine.

 

Détermination du volume par rapport à la détermination du tarif

Regardez les clients qui fréquentent l’établissement et découvrez les raisons de leur présence. Est-ce la qualité de la nourriture ou les prix bas ? Peut-être s’agit-il d’un concept unique qui fait du dîner une expérience, plutôt qu’un simple repas. Comprendre pourquoi les clients fréquentent le restaurant en question vous aidera à le classer dans l’une des deux distinctions suivantes ; un restaurant axé sur le volume, qui offre un plus grand volume de produits à bas prix, et un concept axé sur le tarif, qui capitalise sur la qualité et l’individualité des produits en les proposant à des prix plus élevés.

 

La démographie du restaurant

L’industrie de la restauration sera toujours en plein essor – les gens ont besoin de manger, et très souvent ils ne veulent pas avoir à le préparer eux-mêmes. Les Américains dépensent la moitié de leur budget alimentaire pour manger à l’extérieur, et malgré une concurrence importante, le secteur continue de se développer ; chaque fois qu’un établissement ferme définitivement ses portes, un nouveau restaurant de niche s’ouvre juste en bas de la rue. Pour vous imposer face à la concurrence, vous devez maîtriser vos données démographiques et déterminer les désirs et les besoins de vos clients. Examiner vos données démographiques signifie étudier les revenus, les origines ethniques et les niveaux d’éducation. Tous ces facteurs contribuent à créer le menu idéal avec les prix idéaux.

 

Des dépenses sans fin

La liste des dépenses qui accompagnent une entreprise de restauration est sans fin. Au-delà de la sécurisation du bon lieu (au bon prix), de l’obtention des quelques licences d’alcool en ligne encore disponibles dans votre région, de la gestion du marketing du restaurant et des coûts de publicité, et de la collaboration avec les bons fournisseurs de nourriture, l’argent coule constamment. Vous voulez en savoir plus ? Considérez les dommages et les réparations causés par les clients indisciplinés, la nourriture gâchée et les coûts d’assurance pour protéger l’entreprise et vos biens personnels contre les responsabilités légales. Lorsque vous évaluez un restaurant à des fins d’investissement, tenez compte des bénéfices bruts, du coût actuel de la nourriture, de l’état de l’équipement du restaurant et du montant que vous devrez dépenser pour la redécoration ou les réparations si vous le jugez nécessaire. Ce conseil n’est peut-être pas le plus séduisant, mais prenez-le à cœur : N’investissez que ce que vous êtes réellement capable de perdre, car les entreprises de restauration qui réussissent sont rares.

Gérer un restaurant est l’une des entreprises les plus stressantes qu’un individu puisse poursuivre, que vous soyez propriétaire ou investisseur privé en ligne. Selon des rapports récents, au moins 60 % des restaurants, bars et boulangeries échoueront dans leurs trois premières années, ce qui rend les investissements dans ce secteur extrêmement risqués. Il n’y a pas de moyen unique de garantir une activité de restauration florissante, car la popularité peut fluctuer. Il est indéniable qu’un restaurant prospère peut certainement apporter des profits aux investisseurs avisés, mais soyez prêt à naviguer dans une pléthore d’embûches qui se dressent sur votre chemin.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn