Le dispositif nacre appelé Nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise, vous promet de bénéficier d’une assistance dans le montage ou encore les financements de votre projet de création, et ce, pendant une durée de 3 ans. Ce prêt nacre aide à la finalisation du projet de création ou reprise d’entreprise, une assistance à la structure financière ainsi qu’une aide pour la croissance de l’entreprise. Comment se passe cette démarche et quels sont ses avantages ? 

L’aide NACRE, c’est quoi ? 

Le Nacre ou Nouvel Accompagnement à la création et reprise d’entreprise, est une aide à la création destinée aux personnes souhaitant reprendre ou créer une société.

Avant d’être une aide financière, le nacre est un dispositif individuel pour le porteur de projet (repreneur ou créateur) et est totalement gratuit. L’accompagnement pour créer votre entreprise les premières années se fait par un organisme conventionné par l’Etat et la Caisse des dépôts et des consignations. Pour la création ou reprise, cela peut durer trois ans au moins.

Le montage du dossier

Pour la reprise ou la création d’entreprise, le Nacre commence par une aide au montage du dossier. On fait référence à la mise en place d’un business-plan ou d’une étude de marché, la finalisation du projet d’entreprise sur le plan technique ou encore les divers aspects juridiques et fiscaux. Pour les repreneurs, cette phase dure 3 mois, tandis que pour les créateurs, elle peut durer jusqu’à 4 mois.

La structuration de votre entreprise

La structuration financière permet à l’auto-entrepreneur ou au chef d’entreprise de profiter d’aides financières. Il sera sûrement possible de bénéficier d’un prêt d’honneur à taux zéro par exemple ou un prêt bancaire mais à condition d’être éligibilité et de mettre en avant la viabilité du projet.

Le suivi du développement de l’entreprise

Le suivi du démarrage et de la croissance de l’entreprise est nécessaire afin de tirer un maximum de profits.

Qui peut bénéficier du dispositif NACRE ? 

Les personnes ci-après peuvent bénéficier du dispositif Nacre pour le projet de reprise ou de création d’entreprise :

  • Les demandeurs d’emploi à Pôle Emploi profitant de l’ARE ou de l’ASP ;
  • Les personnes de 18 à 25 ans ou celles présentant un handicap ;
  • Les créateurs d’entreprises ayant droit à l’ASS ou au RSA ;
  • Les demandeurs d’emploi sui sont non indemnisés ;
  • Les entrepreneurs créant une entreprise dans un quartier prioritaire ;
  • Les employés d’une entreprise placés en liquidation ou en redressement judiciaire. 

Il sera nécessaire d’avoir une main mise sur l’effectif de la future entreprise. L’éligibilité sera examinée par l’organisme auprès duquel vous allez faire votre dépôt de dossier. 

Comment obtenir une aide NACRE ? 

Si vous avez envie de bénéficier de l’aide Nacre pour votre projet de création d’entreprise ou en tant que repreneur, vous devez directement joindre un organisme qui soit conventionné par la caisse des dépôts et l’Etat à la fois. A vous de choisir celui de votre choix, la demande devant être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception. 

Cet organisme dispose des critères nécessaires pour valider ou non votre projet :

  • En cas de refus, vous pouvez faire recours auprès du préfet de votre région ;
  • En cas d’acceptation, vous conclurez un accord avec le dit organisme. 

Le prêt NACRE : ce qu’il faut savoir 

Le dispositif Nacre peut grandement vous aider dans votre projet pour reprendre ou créer une entreprise. Les diverses aides proposées vous guideront dans la gestion d’entreprise. En plus, vous pouvez les associer avec d’autres dispositifs comme l’ACRE (exonération de charges sociales) ou l’ARCE (allocations chômages). 

Avantages et inconvénients 

Les bénéfices

Le prêt Nacre n’est pas seulement un financement. C’est une aide et un accompagnement pour votre projet entreprenariat. Durant 3 ans, vous profiterez d’un suivi en 3 étapes : le montage du projet, la structure financière, le prêt Nacre à proprement parler. 

Les inconvénients

Il s’agit d’un prêt personnel dont le remboursement se faire obligatoirement depuis le compte personnel de l’emprunteur. Il doit donc veiller à approvisionner son compte.

Quelles sont les autres aides financières à la création d’entreprise ? 

Parmi les autres aides à la création d’entreprise on retient :

  • Le maintien des allocations chômage : Si le repreneur ou le créateur n’a pas choisi le versement de l’aide Arce, du RSA ou de l’ASS au moment de commencer son activité ;
  • Le prêt d’honneur solidaire : C’est un prêt à taux zéro pour les demandeurs d’emploi ou les jeunes ;
  • Les aides de l’Agefiph pour les personnes qui ont un handicap ;
  • Les garanties bancaires ;
  • Le congé ou temps partiel.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn