Sommaire

 

Créer son entreprise requiert la mise en place de certaines étapes afin de mener à terme son projet. Parmi ces étapes on retrouve le business plan, l’immatriculation ou encore le choix des statuts. Voici ce qui peut vous aider à tout parfaire !

Effectuer une étude de marché

 

La première chose à faire est d’effectuer une étude de marché. Cela permet de mettre en place la rentabilité de votre projet à l’origine de la création de la société. Afin de mener à bien cette 1ère étape, il faut tenir en compte les éléments suivants :

  • l’offre concordant avec le produit ou la prestation de service de l’entreprise ;
  • la demande et les clients cibles ;
  • l’environnement ou tous les paramètres externes pouvant influer sur l’offre et la demande ;
  • la stratégie commerciale ;
  • le budget prévisionnel.

Le business plan : un document indispensable

 

La mise en place du business plan est inhérente à la création de l’entreprise. Il va présenter le projet en tant que tel. Pour rechercher des financements ou convaincre les banques vous devez avoir un business plan monté en 5 parties : 

  • le pitch de présentation de votre entreprise ;
  • la présentation des prestations proposées ;
  • la mise en place d’une stratégie commerciale ou d’un business model ;
  • l’étude de marché ;
  • le prévisionnel financier.

Par contre, il faut préciser que le business plan est plutôt une vision du chef d’entreprise plutôt qu’une représentation en clair de la réalité. Des aléas peuvent survenir entre temps jusqu’à l’aboutissement de votre projet. Vous pouvez faire appel un expert comptable en ligne pour vous aider. 

 

Le choix du statut juridique

Durant la création de l’entreprise, l’entrepreneur doit aussi sélectionner la forme juridique de la société en prenant en compte les caractéristiques suivantes : le nombre d’associés, la valeur des apports, l’imposition des bénéfices ou encore le régime social et fiscal des associés. Parmi les formes juridiques on retrouve :

  • l’entrepreneur individuel ;
  • l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ;
  • la société à responsabilité limitée ;
  • la société anonyme ;
  • la société par actions simplifiée unipersonnelle ;
  • la société par actions simplifiée ;
  • la société en commandite par action ;
  • la société en commandite simple ;
  • la société en nom collectif.

Le choix du siège social

Durant la création de votre entreprise, l’entreprise doit aussi veiller à bien sélectionner un local commerciale adapté à l’activité. Si l’activité ne demande pas l’usage d’un local, alors l’entreprise pourra choisir la domiciliation chez l’entrepreneur. Si elle en requiert un, alors il faut effectuer ses recherches pour trouver un emplacement adéquat. 

 

Réaliser les diverses formalités pour sa société

 

Une fois les étapes ci-dessus effectuées, alors l’entrepreneur doit effectuer toutes les formalités administratives nécessaires pour l’immatriculation de son entreprise. On recense ainsi :

  • la rédaction des statuts de l’entreprise et le dépôt du capital social ;
  • la publication d’un avis de constitution au JAL ;
  • le dépôt de l’immatriculation au CFE.

Comment financer son entreprise ?

 

Les prêts d’honneur

Pour financer votre entreprise, vous pouvez solliciter les prêts d’honneur. Le taux est très avantageux et vous pouvez en obtenir auprès de Réseau Entrepreneur, des programmes d’incubation de start-up ou encore de France Initiative. 

 

Les aides de l’Etat

L’Etat peut aussi verser des aides aux entrepreneurs. Si les jeunes peuvent demander le NACRE, les demandeurs d’emploi ou recours à l’Acre ou aide à la reprise ou à la création d’entreprise.

 

Les techniques de financement moderne

De nouvelles méthodes se sont développées au fil des ans. On retrouve par exemple le crowdfunding permettant de lever des fonds ou les business angels.

Facebook
Twitter
LinkedIn