Sommaire

 

La création d’une entreprise sur le marché actuel est fortement conditionnée par le besoin de financement. C’est la première préoccupation d’un chef d’entreprise afin de garantir la concrétisation de son projet. Le choix de votre stratégie financière à adopter en début d’activité va contribuer à la réussite de votre projet sur le court, le moyen et le long terme. Quels financements pour créer une entreprise ? Retrouvez toutes les réponses dans l’article suivant.

Créer une entreprise : les conditions de financement

 

La recherche de financement varie en fonction du secteur d’activité de l’entreprise concernée. Le type de projet à mettre en place doit être cohérent avec le marché cible pour trouver une solution de financement adaptée. Le projet de création d’entreprise perdra tout son intérêt sans clients potentiels. Le projet en question doit alors répondre à des besoins et à des objectifs spécifiques. Avant de trouver un financement, le porteur du projet doit avant toute chose avoir les compétences requises pour initier le projet. Une solide expérience dans le domaine va rassurer les partenaires financiers. Cliquez sur le lien pour trouver la liste des aides pour créer une entreprise.

 

Les types de financement pour créer une entreprise

 

On peut distinguer plusieurs moyens de financement dans le cadre d’une création d’entreprise sur le marché :

 

Les fonds propres

Les fonds propres sont les moyens financiers dont dispose l’entreprise. Ils peuvent être apportés par le dirigeant de l’entreprise, avec ou sans l’aide de ses proches. Ils sont par ailleurs susceptibles de provenir de l’activité économique de l’entreprise. En effet, au cours de la période de croissance, une partie des bénéfices perçus par la structure pourra être conservée pour financer des investissements futurs. Cette dernière pourra ainsi réduire l’endettement et sera plus apte à affronter les difficultés économiques. Les fonds propres sont constitués de :

  • l’épargne personnelle du chef d’entreprise ;
  • les fonds provenant des associés ;
  • l’ARCE pour les demandeurs d’emploi indemnisés ;
  • le prêt d’honneur, etc.

Les fonds attribués par des investisseurs

Si les fonds propres ne suffisent pas à démarrer votre entreprise, il est possible de faire appel à des personnes physiques ou morales externes. On parle ici d’acteurs prêts à investir au capital de votre entreprise. Certaines entreprises optent pour le crowdfunding. Il s’agit d’un système de financement spécifique qui consiste à recueillir des dons sur une plateforme : c’est le financement participatif. L’ouverture du capital de l’entreprise à des investisseurs alimentera les fonds propres disponibles pour augmenter le capital et pouvoir recourir à des prêts.

 

L’emprunt bancaire

L’emprunt bancaire peut être sollicité en fonction des spécificités de votre projet ainsi que ses perspectives de développement. Les établissements financiers attribuent uniquement des financements pour des projets durables dans le temps. Afin de bénéficier d’une aide financière, le dirigeant doit prouver le potentiel et la pérennité du projet grâce à un business plan clair et précis.

 

Comment obtenir le financement de votre choix ?

 

L’obtention d’un financement n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire. Voici quelques éléments essentiels à mettre en œuvre pour garantir l’obtention d’un financement de la part d’une banque.

 

Etablir un business plan et un dossier d’affaires

Créer une entreprise ne se fait pas à l’improviste. Il est indispensable d’analyser l’ensemble du projet, incluant les contraintes économiques et financières. L’établissement d’un business plan vous sera d’une aide précieuse pour convaincre les partenaires financiers du grand potentiel de l’activité. Ce dernier doit allier réalisme et crédibilité et contenir quelques éléments obligatoires :

  • l’étude du marché ;
  • le bilan prévisionnel ;
  • le plan de trésorerie.

Elaborer un tableau de financement

L’anticipation des besoins permet de planifier des actions efficaces en vue des difficultés économiques que votre entreprise pourrait potentiellement rencontrer. Le tableau de financement permet de résumer tous ces éléments et avoir une vue d’ensemble sur le projet. 

 

Connaître les garanties apportées

Des garanties patrimoniales et institutionnelles seront demandées par les investisseurs. La formalisation du financement sera alors conditionnée par la présence ou non de ces garanties. Attention à bien analyser les risques encourus et à assurer la sécurisation de votre patrimoine. Les garanties exigées peuvent concerner les biens financés : hypothèque, nantissement ou gage. Ces garanties peuvent également être des cautions personnelles.

 

Les aides au financement d’entreprise présentes en France 

 

En France, il existe des dispositifs spécifiques  mis en œuvre pour financer l’innovation. Voici quelques exemples d’aide au financement de projet :

  • les subventions pour la création d’entreprise, des aides attribuées par l’Etat pour les collectivités territoriales ;
  • les aides à la création d’entreprise pour les femmes, avec des conditions d’éligibilité à respecter ;
  • l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE) pour les demandeurs d’emploi, leur permettant de financer la création d’une entreprise avec les allocations chômage.

Vous êtes en mesure de trouver une liste détaillée de ces aides plus haut dans l’article. Ce sont des solutions très avantageuses et efficaces pour mettre en place une stratégie financière infaillible.

Facebook
Twitter
LinkedIn