Sommaire

L’usage d’un talkie-walkie sur un lieu professionnel est loin d’être rare, bien au contraire. En effet, les talkies-walkies sont de petits appareils pratiques qui permettent de maintenir une communication à la fois rapide et efficace entre plusieurs membres d’une même équipe, si ce n’est entre plusieurs équipes. Il est donc important d’investir dans de bons talkies-walkies professionnels afin de pouvoir les exploiter pleinement. Cependant, acheter un talkie-walkie, et d’éventuels accessoires n’est pas suffisant pour profiter pleinement de tels appareils. En effet, il est nécessaire de disposer d’une fréquence personnelle sécurisée, afin qu’aucune personne extérieure ne puisse gêner vos équipes et exclusive entre vos différents employés. Il devient de ce fait nécessaire de souscrire à une licence.

 

Obtenir une licence pour talkie-walkie professionnel

 

Sur le site de Signals, vous pouvez trouver de très nombreux talkies-walkies de qualités qui peuvent tout à fait convenir à un sage professionnel. En effet, leur portée, leur résistance, leur autonomie et leur qualité audio devraient parfaitement vous convenir. Néanmoins, pour les exploiter complètement, il est nécessaire de disposer d’une licence dédiée. En effet, les talkies-walkies professionnels ont besoin d’une fréquence personnelle. Pour ce faire, il faut s’adresser à des organismes qui en sont responsables. On peut bien sûr penser à l’ANFR, ou Agence Nationale des Fréquences. Cette dernière attribue les fréquences. En effet, c’est grâce à sa gestion que les différents professionnels peuvent communiquer entre eux, sans empiéter sur une fréquence voisine et ainsi gêner les communications. On peut donc s’intéresser désormais à la location d’une licence temporaire pour les talkies-walkies.

 

Les différentes locations de fréquences pour talkies-walkies

Sans surprise, il existe bien sûr différents types de location pour les talkies-walkies. En effet, tous les professionnels n’en ont pas le même usage, il est alors naturel de trouver diverses licences concernant ces appareils. On peut donc s’intéresser à deux grands types de licences, à savoir les temporaires et les permanentes.

Les licences temporaires : comme son nom l’indique, les licences temporaires ont pour vocation d’être utilisées pour une durée éphémère. Cela convie donc très bien aux événements, aux manifestations, et donc la plupart du temps aux associations qui veulent utiliser du matériel de qualité. La durée de location peut bien entendu varier, mais elle ne peut dépasser les deux mois et ne peut pas être renouvelée plus d’une fois. Quant à son coût, il varie selon le nombre d’appareils qui utilise cette fréquence. Dans l’ensemble, il faut compter environ 7 euros par appareil et par jour d’utilisation, bien que les différentes spécificités demandées puissent grandement faire varier ce prix. Il est de ce fait important de prendre directement contact avec l’ANFR pour obtenir un prix plus précis.

Les licences permanentes : malgré leur nom, les licences permanentes ont une durée de validité qui ne dépasse pas les cinq ans. Néanmoins, elles sont renouvelées automatiquement et sans limites. Ces contrats s’adressent aux entreprises privées et autres professionnels du secteur public. Quant à son tarif, il faut compter 70 euros par an et par appareil pour une telle licence. Par ailleurs, à l’instar d’une licence temporaire, ce tarif bien sûr varié selon les diverses options choisies.

Facebook
Twitter
LinkedIn