Granulométrie : comment caractériser de manière fiable la taille des particules ?

Chaque particule doit en général avoir la même valeur, quelle que soit sa masse. D’où l’importance de procéder à une analyse granulométrique, pour avoir des mesures exactes et plus fiables. Afin de caractériser la forme et la taille des particules avec une haute précision, il demeure indispensable d’utiliser des outils adaptés. Ces derniers ont pour but d’identifier et de déterminer l’ensemble des particules, de fournir les bases indispensables requises, et surtout de faciliter l’interprétation des résultats issus d’une étude granulométrique. Nous vous présentons alors plusieurs appareils pour faciliter vos études.

La diffraction laser en granulométrie, une taille précise des particules

Pour vos analyses granulométriques, la diffraction laser figure parmi le matériel indispensable. Cette méthode granulométrique permet de mesurer efficacement la taille des particules, que ce soit en voie humide (par un liquide) ou en voie sèche (reçues telles quelles). Pour mieux les caractériser, renseignez-vous sur la granulométrie à diffraction laser, une méthode efficace qui vous aidera dans vos travaux d’analyse des particules.

Les différents appareils pour la diffraction laser

Vous avez la possibilité d’utiliser des appareils comme le Bettersizer ST, un outil très prisé pour la granulométrie à diffraction laser. Faisant partie de l’entrée de gamme des appareils de diffraction laser, il fonctionne par une diffusion statique de la lumière. C lui permet de déterminer la taille d’une particule avec exactitude grâce à la voie humide. Vous pouvez même automatiser les tests avec cet appareil.

Vous avez également l’appareil Bettersizer S3 Plus. D’une précision plus élevée, ce dispositif aux multiples combinaisons de méthodes de mesure permet de caractériser de manière facile et efficace la forme et la taille des particules, allant du nanomètre au millimètre. En effet, cet outil a la capacité de caractériser de manière fiable les nanoparticules, à partir de 10 nm. Cet appareil peut également détecter de manière fiable la taille de particules plus grosses jusqu’à 3,5 mm.

Si vous êtes en revanche en quête d’un analyseur par diffraction laser de dernière génération, orientez votre choix vers le Bettersizer 2600. Celui-ci fonctionne par l’assemblage de 2 mécanismes d’alimentation d’échantillons et de préparation. Vous avez le choix entre 2 modes de dispersion : par voie liquide (voie humide), ou par dispersion sèche à partir d’air comprimé.

Particules

Les avantages d’une granulométrie par diffraction laser

En plus son rapport qualité-prix très intéressant, la méthode par diffraction laser offre encore de nombreux avantages. Il s’agit en effet d’un système optique innovant de montage combiné. La configuration brevetée de son système optique lui permet d’identifier des nanoparticules de 20 nm jusqu’aux plus grosses de 3,5 mm. Avec ce système, vous pouvez analyser les particules avec fiabilité. La détection de la lumière se fait soit en avant, soit en arrière, ou encore latéralement.

L’un des grands avantages de cet appareil est sa procédure d’utilisation normalisée et standardisée. Elle est à la fois simple et assure en même temps une reproductibilité maximale. Aussi, le passage de la voie humide vers la voie sèche du Bettersizer 2600 est très simple et rapide, grâce à son automatisation, qui permet de réaliser l’opération en moins d’une minute.

La diffusion dynamique de la lumière pour une meilleure précision des particules

Les Dynamic Light Scattering (DLS), ou la diffusion dynamique de la lumière, est l’une des méthodes de mesure les plus utilisées pour la distribution granulométrique nanométrique. Cette méthode est très appréciée dans l’industrie biochimique et pharmaceutique.

Pour caractériser de manière fiable la taille de vos particules, vous pouvez utiliser le Nicomp Nano N3000. Il s’agit d’un système à haute résolution qui utilise une technologie DLS, ou diffusion dynamique de la lumière. Ce type d’appareil est également très efficace pour prendre les dimensions des colloïdes, des protéines, des nanoparticules, des émulsions, des encres, ainsi que certaines dispersions en médecine et en nanotechnologie.

Les forces électriques et électrostatiques entre particules sont considérées comme un outil qui peut déterminer la stabilité de la solution. Il permet de mesurer avec une extrême précision la taille des particules.

Comme outil pouvant caractériser la taille des particules, vous avez également le DT-300/ DT-310. Son fonctionnement électroacoustique vous permet d’analyser facilement la mesure de l’intensité de la répulsion ou attraction entre particules, ce qu’on appelle le potentiel zêta. Cela peut se faire en dispersion, ne nécessitant aucune modification ni dilution. Celui-ci a même la capacité de calculer certains paramètres colloïdaux. Il peut s’agir de points isoélectriques (IEP), de la valeur Ka (la constante d’acidité), de la la distance au-dessus de laquelle une séparation des charges peut se faire (longueur de Debye), ou encore du nombre de Dukhin (contribution de la conductivité de surface). Il peut également déterminer la densité de charge de surface avec la théorie électroacoustique.

Cet outil ne demande aucune préparation d’échantillon. Son temps de mesure inférieure à une minute contribue également à son efficacité. Avec ce dernier, vous pouvez déterminer la taille des particules avec des échantillons inférieurs à 0,5 ml, mais aussi utiliser des échantillons très visqueux et des échantillons sédimentaires.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn