Sommaire

La veille concernant les équipements et processus dans l’industrie est indispensable pour la réussite des opérations. Cela revêt également une importance en termes de sécurité. La maintenance prend ainsi une place prépondérante dans les entreprises d’activité industrielle. Son efficacité rejaillit sur l’entreprise à tous points de vue. Réalisée convenablement et régulièrement, elle favorise le maintien des machines dans un état optimal. De même, la maintenance industrielle permet de corriger des défauts mécaniques ou erreurs humaines. Elle répond à des normes et permet de garantir continuellement la performance des opérations. Quid des procédures de maintenance industrielle ?

Élaborez un plan de maintenance industrielle

Quelles que soient vos activités dans le secteur industriel, vous devez réaliser des actions de maintenance suivant une périodicité définie en amont. Commencez par mettre en place un plan : il vous faudra faire appel à des spécialistes qui vous aideront dans cette démarche. Vous pourrez ainsi identifier et consigner dans un document les réalisations à effectuer et leur chronogramme. Le contenu du plan de maintenance industrielle doit être le plus compréhensif et précis possible. Il doit donner des réponses à des questions de base :

  • Quelles actions/procédures de maintenance devront être réalisées ?
  • Qui doit s’occuper de la maintenance ?
  • Comment les opérations de maintenance seront-elles réalisées et évaluées ?
  • Quand effectuer la maintenance ?

Les réponses doivent être détaillées pour permettre à n’importe quel acteur concerné par la maintenance de comprendre le plan. Vous aurez à vous rendre disponible pour fournir des informations à l’équipe professionnelle qui se chargera de sa mise en place. En l’occurrence, vous devez choisir la ou les sociétés devant intervenir. N’hésitez pas à demander à des collaborateurs de rechercher des structures de maintenance industrielle et de vous faire des propositions.

maintenance industrielle

Pour être facilement appréhendé de tous, un plan de maintenance doit comporter des visuels. Ainsi, les acteurs sauront clairement quelles interventions faire à un niveau ou un autre. Le plan doit comprendre des symboles, des schémas, des graphiques, ou encore des photos. Pour détailler au mieux les procédures qui sembleraient plus complexes que d’autres, pensez aussi à l’insertion de vidéos. Le but est d’expliciter au mieux les différentes étapes de la maintenance au sein de votre entreprise.

Un plan de maintenance est censé s’adapter non seulement aux machines, mais aussi aux acteurs. Pour le rédiger, veuillez tenir compte des supports à partir desquels il sera consulté. Il est essentiel de rendre accessible le plan via les mobiles. À travers une tablette ou un smartphone, un intervenant aura suffisamment de facilité pour trouver une information. L’idéal est d’intégrer au plan des éléments visuels interactifs. De cette façon, les techniciens passeront peu de temps à la recherche d’explications.

Industrie : faites de la consignation et de la déconsignation électrique

La consignation électrique est l’une des procédures communes aux opérations de maintenance industrielle. Elle permet de garantir la sécurité lors des interventions. Cela consiste à planifier la neutralisation des sources d’énergie au cours des actions de maintenance, de dépannage ou de réparation des machines. La consignation électrique est donc l’une des mesures à prendre pour prévenir les risques sécuritaires en industrie. C’est une obligation faite aux acteurs du secteur par la norme NF EN 1037, relative à la prévention de la mise intempestive des appareils.

Les entreprises industrielles sont tenues de suivre les étapes de la consignation dans le respect des exigences correspondantes. La consignation électrique débute par une pré-étape, celle de la préparation. Cela permet de relever le type d’énergie et l’action de maintenance à effectuer. Ainsi, les risques sont évalués et les précautions nécessaires sont identifiées. Lors de la phase de préparation de la consignation, les ressources à exploiter pour réaliser l’opération de veille des équipements sont notées.

Il revient au chef de la société de choisir un chargé de consignation. Ce professionnel formé pour prévenir les risques de sécurité dans l’industrie se chargera de dérouler le processus de consignation et de déconsignation. Pour faire de la consignation électrique, le professionnel commence par effectuer la séparation : l’action consiste à isoler une machine de sa source d’énergie. Dans certains cas, il peut s’agir de la séparation d’une machine ou d’un équipement, d’un fluide sous pression.

La séparation est la première condition pour mettre une machine hors tension, en la disjonctant ou en fermant le raccordement au fluide. Elle permet la condamnation qui élimine les chances de remise sous tension incontrôlée de la machine. Pour effectuer la condamnation, un dispositif inviolable tel qu’un cadenas de consignation et des équipements de consignation sont indispensables. Le déploiement d’un matériel de consignation sert à bloquer physiquement les machines ou équipements, à différents niveaux.

Après cette étape, le chargé de consignation procède à l’identification. Il sera alors question d’identifier précisément la machine qui doit faire l’objet de l’opération de maintenance. Le professionnel devra notamment faire usage d’un affichage spécifique, à savoir une étiquette de condamnation. Cela permet d’éviter que la machine soit remise sous tension par ignorance ou oubli. Pour s’assurer que la machine est prête à subir une intervention, le chargé de consignation effectue la vérification d’absence de tension.

Cela consiste à vérifier si la machine est réellement isolée de toute source d’énergie (électrique, mécanique, pneumatique, etc.) ou de tout fluide sous pression. Une fois l’opération de maintenance ou de réparation accomplie, la machine peut être déconsignée. Il s’agira donc de la remettre en route. Le chargé de consignation ôte les dispositifs et le cadenas de consignation, et reconnecte la machine à sa source d’énergie ou au fluide sous pression. Il enlève la signalisation de consignation et son intervention concernant cet équipement prend fin.

Respectez les exigences de sécurité

L’industrie est sans doute le secteur dans lequel la moindre négligence ne peut être tolérée. C’est la raison pour laquelle des normes et règles de sécurité sont établies sur le plan national et international. Les industriels sont soumis à des obligations pour garantir la sécurité des travailleurs et éviter tout accident. Le plan de prévention des risques doit notamment prendre en compte la maintenance. Et pour cause, les différentes opérations qui se réalisent dans ce cadre sont susceptibles de créer de nouveaux risques.

sécurité maintenance industrie

En réalité, si la maintenance des machines et autres équipements permet d’éviter des risques d’accident, elle nécessite parfois des interventions à risques. C’est pour cela que la consignation est l’une des exigences à respecter pour réaliser des procédures de maintenance industrielle. Cette opération, comme toutes les autres, devra s’effectuer conformément à la réglementation en vigueur. De ce point de vue, la mise en place d’un Plan de Prévention est obligatoire dans certains cas.

Toute entreprise industrielle dont les travaux de maintenance sont censés durer 400 heures au minimum en un an doit impérativement mettre en place ce document. De même si les travaux prévus se retrouvent sur la liste des travaux dangereux établie par l’arrêté du 19 mars 1993, en application de l’article R. 4512-7 du Code du travail. Le Plan de Prévention doit être écrit, et indiquer les étapes de chaque intervention de maintenance. Il doit fournir tous les détails sur les mesures de sécurité à appliquer dans chaque cas.

Certaines précautions sont standards et concernent toutes les entreprises industrielles, comme par exemple :

  • la mise hors tension des équipements électriques,
  • sources d’énergie,
  • la coupure d’eau, etc.

La signalisation permet également de distinguer les équipements soumis aux opérations de maintenance des autres. Cela permet aux techniciens d’appliquer les règles de sécurité aux équipements qui le nécessitent. Une autre précaution incontournable dans les procédures de maintenance, c’est le port d’EPI (Équipement de protection individuelle). Le choix de l’EPI doit toutefois être fonction des risques présents (électriques, chimiques, radiologique…).

Adaptez la maintenance industrielle aux besoins en temps réel

Indispensable pour assurer le fonctionnement normal en industrie, la maintenance doit répondre à des besoins précis. La prévention des risques est essentielle pour sauvegarder la qualité des machines et optimiser leurs performances. C’est d’ailleurs un fondamental pour assurer la sécurité dans les entreprises industrielles. La maintenance préventive ou systématique répond en grande partie au plan des procédures de maintenance. Cela consiste à prévoir les interventions à effectuer à des moments précis.

La maintenance préventive devra souvent évoluer vers la maintenance curative. Entre deux interventions prévisionnelles, une machine peut connaître des dysfonctionnements. Il faudra alors procéder au dépannage ou à la réparation. Il est donc essentiel d’avoir une équipe qui pourra intervenir en toute urgence lorsque la situation le nécessite. Les interventions des professionnels permettent de savoir si le remplacement d’un équipement s’impose. Grâce à la maintenance curative, les risques de sécurité concernant des machines peuvent être jugulés.

La maintenance est un enjeu de taille pour les entreprises industrielles. Pour vous assurer de réussir les procédures en la matière, entourez-vous de personnes qualifiées. L’idéal est d’avoir une équipe de techniciens en interne. Ceux-ci pourront rapidement identifier les besoins, choisir les bons dispositifs et réaliser les opérations de maintenance. En revanche, l’externalisation peut s’avérer incontournable si vous n’avez pas les ressources humaines nécessaires pour la maintenance en interne. Dans ce cas, veillez à ne pas déléguer entièrement la mission à des techniciens externes. Mettez en place des mécanismes pour que la gestion de la maintenance soit partagée avec votre entreprise.

Facebook
Twitter
LinkedIn