Sommaire

 

 

 

Il existe une véritable relation amour/haine avec les augmentations de loyer. Les propriétaires les adorent, les locataires les détestent !

 

Tout le monde veut en avoir pour son argent, mais comme les impôts, les augmentations de loyer sont généralement une des certitudes de la vie, et la plupart des locataires s’attendent à une augmentation de loyer à un moment donné. Plus d’infos sur cafpro partenaire.

 

Bien qu’il y ait de nombreux arguments pour ne pas augmenter le loyer, comme garder les bons locataires, s’assurer que la propriété reste compétitive, et dans certains cas, lorsque la propriété a une orientation négative, cependant, il y a aussi de très bonnes raisons pour augmenter le loyer aussi.

 

Voici trois raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’augmenter votre loyer :

 

Regardez ce que fait le marché locatif

 

Lorsqu’ils envisagent des augmentations de loyer, les investisseurs immobiliers devraient également considérer ce que fait le marché et ce que vaut la valeur locative de leur propriété.

  • Vacances locatives

Au cours des 12 derniers mois, nos chiffres ont montré que les loyers ont augmenté de 5,4 % au cours des 12 derniers mois. Le taux d’inoccupation était globalement de 1,7% selon les statistiques REI en avril, mais notre taux d’inoccupation était beaucoup plus faible, 0,4% en avril et 0% en mai !

 

Donc à l’heure actuelle, nous avons des taux d’inoccupation très bas, malgré ces augmentations de loyers. Nous sommes certainement d’accord avec le fait de s’occuper d’excellents locataires, et de les récompenser en maintenant leur loyer à un niveau bas, mais soyez réaliste ; récompensez vos locataires en maintenant votre loyer à, par exemple, 10 à 20 € en dessous du loyer du marché.

  • Améliorations

Si vous avez dépensé de l’argent pour faire des rénovations et des améliorations substantielles à la propriété, c’est-à-dire au-delà de l’entretien habituel et des réparations d’usure, il va de soi que vous pouvez demander un loyer plus élevé.

  • Pensée stratégique

Un immeuble de placement est votre entreprise, et vous devez effectivement penser stratégiquement. Si vous voulez vendre le bien, et que l’acheteur est un investisseur, il a effectivement besoin d’avoir une valeur locative réaliste sur laquelle fonder sa décision d’achat.

 

Etre juste envers votre locataire

 

Maintenir les loyers à un niveau bien inférieur au prix du marché peut devenir un problème pour les locataires lorsque vous venez à vendre le bien, ou si le locataire connaît un changement de situation et qu’il doit donner son préavis.

Si un locataire est dans une propriété pendant 5 à 10 ans et qu’il paie un loyer d’origine ou proche du loyer d’origine, il n’a souvent aucune idée qu’il bénéficie d’une excellente affaire (très souvent, selon notre expérience, les locataires ne vérifient généralement le taux en vigueur que lorsqu’ils reçoivent une augmentation de loyer).

Donc, lorsque le locataire doit déménager, pour quelque raison que ce soit, il peut découvrir qu’il doit trouver 300 à 400€ dollars supplémentaires par mois. Cela peut potentiellement constituer un problème lorsqu’ils postulent pour de nouvelles propriétés. Les propriétaires/agents se demanderont s’ils pourront se permettre l’augmentation de loyer par paliers, et pourront décider d’aller avec un autre locataire qui, selon eux, peut plus confortablement se permettre de payer le loyer.

 

Donc, si vous n’augmentez pas le loyer, vous pourriez potentiellement écarter votre ancien locataire du marché si votre ou leur situation change.

 

Un supplément dans votre poche

 

Sauf si votre propriété a une orientation négative, une augmentation de votre résultat net est généralement une bonne chose. OK, un supplément de 120 ou 240 euros par an peut ne pas faire une différence massivement perceptible, mais cela aide quand même à travailler vers vos objectifs financiers.

Facebook
Twitter
LinkedIn