Sommaire

 

Le factoring ou l’affacturage est une solution de paiement proposée aux entreprises depuis plusieurs années. Favorisée par la dématérialisation et la digitalisation, elle est de nouveau au centre des activités. C’est un sujet qui suscite la curiosité de nombreux entrepreneurs. Découvrez les atouts et les limites de cette approche financière.

 

Une amélioration de la gestion de trésorerie grâce à l’affacturage

 

Découvrir les avantages de l’affacturage, c’est avant tout comprendre son principe. En effet, il s’agit d’un moyen d’optimiser la trésorerie. Il permet de réduire le délai de paiement, car son fonctionnement reste facile à comprendre. Lorsque vous contactez une société d’affacturage, elle se charge d’étudier la solvabilité de vos clients. Ensuite, elle procède à la récupération des factures non échues de chaque client. Cela facilite considérablement la gestion financière. Cette entreprise effectue par ailleurs les différentes tâches liées à la facturation, à savoir :

  • la relance de facture en cas d’impayés ;
  • l’encaissement lorsqu’un client effectue un paiement ;
  • la mise en recouvrement.

Une possibilité de financement 

 

La solution d’affacturage est intéressante pour les entreprises qui effectuent des ventes à crédit. Le service de factoring comprend la mobilisation de fonds de roulement. C’est-à-dire qu’il permet d’obtenir une avance sur la trésorerie et ceci, même lorsqu’un client tarde à payer les factures. Ce service est particulièrement réactif, car le financement est accordé dans les 24 heures qui suivent la demande. C’est un réel avantage pour les jeunes start-ups ou PME en pleine expansion. 

 

Les limites de l’affacturage

 

Un risque pour la relation client

L’affacturage est une sous-traitance visant à externaliser la facturation. Cela implique d’intégrer le factor dans votre relation clientèle, ce qui représente un risque de dégradation des échanges commerciaux. Certains clients peuvent ne pas apprécier cette nouvelle communication, perçue comme une dépersonnalisation de la relation. Cela entraîne par la suite un manque de confiance entre vous. Avec une relation directe, le client est plus à l’aise et les conditions de paiement sont personnalisées. Cela favorise la fidélisation clientèle. En revanche, une entreprise d’affacturage peut être plus exigeante sur les paiements, ce qui va démotiver les clients.

 

Un coût élevé pour un service limité

En dépit des multiples avantages que l’affacturage a à offrir, il faut noter qu’il a aussi des limites. Pour les petites entreprises, son coût peut être significatif et, par conséquent, dissuasif. En général, le tarif minimum pour une solution d’affacturage est de 0,5 %. Le factor prend une commission de financement et de gestion. À ce tarif s’ajoutent les éventuels frais annexes. Si votre marge bénéficiaire est assez serrée, l’affacturage est déconseillé. 

Facebook
Twitter
LinkedIn