Sommaire

Un bilan de compétences s’impose à ceux qui souhaitent se lancer dans un projet professionnel en accord avec ses aspirations et ses motivations. Le processus s’opère en plusieurs étapes et nécessite l’accompagnement d’un consultant professionnel. Faisons le point sur les modalités relatives au bilan de compétences.

Le coût d’un bilan de compétences

Comme expliqué sur bilan-avenir.fr, un bilan de compétences se traduit par une démarche proactive et volontaire. Le but étant de faire le point sur vos acquis et sur les moyens à mettre en œuvre pour l’atteinte de vos objectifs professionnels. À noter que le bilan de compétences sera mentionné dans votre CV. Cette initiative prouve votre capacité à vous dépasser. Bien décidé à aller de l’avant, pensez à vous renseigner au préalable sur un site spécialisé. Le coût sera déterminé en fonction de la durée du processus, de l’organisme d’accompagnement ou de formation, de l’exigence du financeur (Pôle Emploi, OPCO, Agefiph, CPF…). Dans tous les cas, l’accompagnement d’un consultant professionnel permet de réussir au mieux une reconversion professionnelle. Dans une tout autre optique, le bilan de compétences permet de sortir d’une phase de burn-out. Le procédé s’adresse aussi bien aux salariés qu’aux travailleurs indépendants ou aux chercheurs d’emploi.

Les prérequis pour un bilan de compétences

Pour bénéficier d’un bilan de compétences, il vous faut signer une convention avec l’organisme prestataire. Il faut savoir que la mise en œuvre du processus repose sur une convention signée entre l’organisme prestataire du bilan de compétences et le salarié. Il faut savoir que l’employeur lui-même ne peut réaliser le bilan de compétences de ses collaborateurs. Il doit notamment faire appel à un organisme extérieur, préalablement recommandé par un OPACIF. Un bilan de compétences doit par ailleurs s’opérer en 3 étapes, à savoir la phase préliminaire, la phase d’investigation et la phase de conclusions.

bilan de compétences en ligne

Le déroulement d’un bilan de compétences

Le bilan de compétence se compose de trois étapes essentielles. Il faudra principalement se préparer à des entretiens de 2, voire 3 heures.

La phase préliminaire

C’est durant cette étape que le bénéficiaire devra confirmer sa démarche. Ce sera l’occasion d’analyser ses besoins, ses attentes et ses objectifs professionnels. Les préliminaires se composent donc d’une séance de travail introductive visant à définir les « règles du jeu ». S’ensuit le choix des méthodes d’évaluation et de restitution.

La phase d’investigation

Cette étape se compose essentiellement d’entretiens. Le consultant mettra tout en œuvre pour déterminer les savoir-faire ainsi que les compétences du salarié. Il tiendra aussi compte de ses aspirations, de ses motivations pour mieux l’orienter vers les activités propices à son développement professionnel. L’accompagnateur évaluera ainsi la faisabilité des projets.

La phase de conclusion

Cette dernière étape mettra en exergue les résultats du bilan de compétences. Les entretiens réalisés à ce stade visent à construire le projet professionnel ainsi que les conditions de mise en œuvre. Un document de synthèse sera remis au salarié. Il résume les circonstances du bilan de compétences, les compétences et les aptitudes du bénéficiaire. À ceux-là s’ajoutent les éléments importants du projet professionnel ou de la formation professionnelle à suivre. Le salarié sera notamment amené à suivre des formations spécifiques.

Facebook
Twitter
LinkedIn