Médecins : comment tenir bien à jour votre comptabilité 

docteur

Toutes les entreprises doivent tenir une comptabilité précise. C’est donc aussi le cas pour les médecins, d’une part pour leur création de cabinet et d’autre part pour la pérennisation de leurs activités.

A quoi sert la comptabilité pour une profession médicale ?

Un médecin engage sa responsabilité vis-à-vis de clients. Il effectue des achats de marchandises et il subit des dépenses de fonctionnement comme tout chef d’entreprise. Il envisage aussi des investissements (achat de matériel plus récent et performant, agrandissement de locaux…). Tous ces mouvements doivent être enregistrés et présentés de façon claire à toute demande de l’Administration.

Choisir un expert-comptable pour professions médicales

Un expert-comptable spécialisé dans le médical connaît toute la législation concernant ce secteur de services. Il détient un savoir sur les spécificités du statut juridique des métiers médicaux. C’est un professionnel qui allège les tâches administratives. Il s’avère être un partenaire indispensable à une bonne gestion. En effet, c’est lui qui établit les bilans, permettant de visualiser rapidement l’état des actifs et des passifs d’une société. C’est aussi un professionnel incontournable dans le cas où plusieurs spécialistes de santé partagent un local et veulent bien maîtriser leurs dépenses de fonctionnement.

L’auto compta et ses particularités

La comptabilité d’une profession médicale s’appuie sur le schéma du Plan Comptable Général. Elle exige une tenue de livre de recettes et de dépenses et la déclaration de ressources sur le formulaire 2042 C concernant les revenus imposables. C’est une gestion simplifiée qui s’adresse aux professionnels ne dépassant pas les 70 000 euros de salaires par an. Pour les personnes dégageant un plus fort chiffre d’affaires, il faut en plus :

  • Remplir un registre des immobilisations et des amortissements ;
  • faire un inventaire régulier ;
  • réaliser un rapprochement bancaire à la fin de chaque exercice ;
  • et enfin, compléter la déclaration 2035. Toutes ces contraintes peuvent vite s’avérer fastidieuses pour un médecin ou un infirmier et le comptable revêt alors toute son importance.

Dans le cas où plusieurs professionnels travaillent dans un bâtiment commun, la création d’une société d’exercice libéral aussi appelée SEL est obligatoire. Le recours aux services d’un expert-comptable permet de ne rien omettre en matière de réglementation, d’autant plus que la tenue comptable s’avère un peu plus complexe pour une personne non spécialisée.

En quoi l’expert-comptable pour professions médicales est-il indispensable ?

A partir du moment où la comptabilité présente de nombreuses spécificités, le recours à un expert-comptable permet de travailler en toute sérénité et toute légalité. L’expert s’occupe de compléter et de transférer des documents administratifs en commençant par le formulaire P2PL destiné à l’Urssaf. Il maîtrise le calcul des cotisations en incluant la CSG, la CRDS, l’allocation familiale et la formation professionnelle. C’est aussi lui qui peut aider le professionnel de santé à faire de bons choix en matière de protection médicale et invalidité-vieillesse.

L’expert en comptabilité joue aussi un rôle de conseiller, notamment pour que le professionnel de santé puisse par exemple, bénéficier de réductions fiscales. Il agit en veillant au respect des dates imposées par l’Administration, allégeant ainsi le quotidien du professionnel de santé.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn