Sommaire

 

En France, le droit des étrangers est un droit qui évolue sans cesse. L’entrée et le séjour de ces derniers sur le territoire est un sujet de débat constant, c’est pourquoi ce droit est souvent reformé. Actuellement, le droit des étrangers est encadré par le Code de l’Entrée et du Séjour des Étrangers et du Droit d’Asile ou CESEDA. De plus, ce dernier donne une définition claire du statut d’étranger : « toute personne qui ne possède pas la nationalité française ». On vous donne quelques informations utiles sur l’immigration en France. 

La situation actuelle de l’immigration en France

 

Le débat fait rage, l’immigration divise les Français. L’immigration familiale est le premier motif d’admission sur le territoire, car la mondialisation a rapproché les nations. On constate un accroissement constant du nombre de couples transnationaux qui aboutissent à un mariage. Par rapport au regroupement familial, les visas professionnels ne représentent qu’une très faible partie des motifs de demande de séjour. Enfin, au niveau de l’éducation, les étudiants étrangers sont de plus en plus nombreux et la majorité d’entre eux optent pour un cursus d’études de niveau supérieur. Ces étudiants offrent un excellent potentiel selon la Conférence des Présidents d’Université. 

 

Immigration et regroupement familial

 

Le regroupement familial induit la venue des membres de la famille (parent et enfants mineurs) à la demande du père dans la majorité des cas. Ces membres viendront de manière légale, car le père aura obtenu au préalable :

  • le statut de réfugié
  • la nationalité française
  • la régularisation de son statut.

Le droit de vivre en famille a souvent été restreint, voire interdit pour les étrangers. Cette procédure implique plusieurs conditions à remplir et c’est pourquoi il est fortement recommandé de faire appel à un avocat droit des étrangers, spécialisé en immigration.  Les documents exigés sont nombreux et il faut posséder des ressources financières stables et en suffisance pour le demandeur. La famille rejoignante doit également respecter certaines conditions que seul un spécialiste en la matière saura expliquer et réunir.

 

L’immigration clandestine

 

Causes 

Elle peut être causée par plusieurs raisons :

  • un ou des conflits politiques dans leur territoire national qui rendent les conditions de vie insupportables, comme c’est le cas pour certains pays africains ou d’autres pays du Moyen-Orient ;
  • l’espoir de réussir financièrement en quittant un pays où les perspectives économiques sont limitées.

Conséquences

Ces raisons poussent les immigrants à franchir les frontières de manière frauduleuse et vivre (ou survivre) de manière clandestine en travaillant au noir en attendant de pouvoir régulariser sa situation. Pourtant, les répercussions sont lourdes pour l’étranger clandestin :

  • précarité et vulnérabilité ;
  • dysfonctionnement sur le marché du travail national ;
  • problème d’intégration de tous les étrangers (réguliers ou non) dans la société française.

Protection des migrants

Dans un objectif humanitaire, certains organismes tels qu’Amnesty International encouragent la protection des immigrés clandestins.  Il y a également des juristes et avocats spécialisés en droit des étrangers qui gardent à cœur leur mission de solidarité et qui se battent pour les droits fondamentaux des hommes. Le droit d’asile, le droit à l’éducation, le droit aux soins sont considérés par ces derniers comme des valeurs fondamentales à une société saine, mais aussi à la bonne marche du monde. 

Facebook
Twitter
LinkedIn