De plus en plus on entend aujourd’hui parler de ces cartes SIM M2M dans le monde de l’internet mobile et des objets connectés. On les retrouve dans un panel très large de dispositifs tels que les ascenseurs, les panneaux photovoltaïques, les bracelets connectés et ils n’arrêtent pas de croître dans notre paysage technologique. Mais les cartes SIM M2M, que sont-elles exactement ?

Fortement utilisées en association avec divers systèmes d’alarmes, en général, elles sont aujourd’hui vivement conseillées, à l’heure du tout numérique accessible. Au même titre que leurs cousines dédiées au grand public (les cartes SIM classiques), les SIM M2M sont des puces contenant un microcontrôleur de mémoire. Ce dernier permet de stocker des données ou des applications, puis de transmettre ces informations en temps réel à travers un réseau défini au préalable, et ce, quelle que soit la distance séparant l’émetteur du récepteur de l’information, grâce à un système de fréquences à longue portée. En revanche, là où les cartes SIM normales sont conçues pour nos objets du quotidien comme les smartphones, les tablettes, montres… Les cartes SIM M2M sont, elles, dédiées spécifiquement aux objets connectés professionnels et aux projets industriels. Ces cartes peuvent passer par les différents réseaux mobiles (2G/ 3G/ 4G) et fonctionnent même à l’international sans pour autant être soumises à une limitation de durée de roaming. S’il advient une coupure de courant, elles recherchent automatiquement la meilleure couverture réseau la plus proche, et fonctionne bien entendu sans-fil, une box internet n’étant pas indispensable. Elles sont également activables, paramétrables et résiliables à distance.

Des applications diverses dans de nombreux secteurs d’activité

Le marché des applications M2M est très disparate et peut être appréhendé selon divers secteurs d’activités. Le premier secteur qu’il recouvre, en termes de nombres de cartes SIM M2M activées et de chiffre d’affaires, est celui des transports. De nombreuses applications BtoB y sont présentes, notamment sur le créneau du suivi de flottes de véhicules (fleet management). Elles sont également utilisées pour du pilotage de réseaux urbains tel que l’éclairage public par exemple.

On retrouve ensuite le secteur de l’énergie. Les compteurs intelligents et tout ce qui touche au Smart Metering, permettent de faire remonter en temps réel les relevés de compteurs de quelque nature que ce soit pour permettre une facturation sur la base d’une consommation réelle et non plus estimée, ce qui s’avère très utile pour de grandes entreprises telles que EDF ou Suez en France.

Bien sûr, la technologie m2m s’applique également à de nombreux activités de la vie quotidienne. Par exemple, si vous souhaitez vous garer dans un parking qui vous indique le nombre de places encore disponibles, c’est grâce au M2M qui transmet ces informations directement sur vos téléphones portables. Dans le domaine de la livraison, des systèmes M2M donnent des informations en temps réel sur la température ou l’état de la marchandise afin de prévenir les risques de dégradation. Ils permettent d’identifier le chauffeur et peuvent même s’occuper de l’ouverture et de la fermeture automatique des locaux à l’approche d’un camion. Dans les magasins, les stocks sont gérés par des systèmes connectés qui envoient l’ordre de réapprovisionnement lorsqu’ils atteignent un seuil qui le réclame.

La carte sim m2m sera-t-elle la norme en terme de connexion ?

Dans un futur pas si lointain que cela, cette technologie pourrait s’avérer extrêmement utile pour les « villes intelligentes » qui se veulent plus économiques, plus écologiques et plus sûres grâce, par exemple, à des transports en commun optimisées et à des dispositifs de télésurveillance parfaitement intégrés. De quoi ravir les secteurs de la téléphonie mobile ainsi que des telecom en général.