Pour certaines raisons, il est parfois nécessaire de céder une entreprise. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, il s’agit d’un projet qui nécessite une bonne préparation. Indépendamment du statut juridique de l’entreprise, il est indispensable de mener certaines démarches au préalable pour réussir l’opération. Découvrez ici les erreurs que vous devez absolument éviter si vous décidez de vendre votre entreprise.

Précipiter la transaction

Lorsqu’on décide de vendre son entreprise à cause des difficultés financières, on veut vite conclure la vente. Or, un processus de cession d’entreprise prend généralement entre 6 et 24 mois. Tout dépend de l’évolution des négociations avec les potentiels repreneurs. Selon le cas, il peut être nécessaire d’optimiser la société en amont pour accélérer les choses.

Lors d’une cession d’entreprise, plusieurs scénarios sont envisageables. Parfois, vous pouvez rencontrer un acquéreur intéressant qui présente le profil du repreneur idéal. Mais, à la longue, ce dernier peut ne pas être le bon client. Pour certaines raisons, il peut se désengager du dossier. Vous auriez ainsi perdu beaucoup de temps. Si vous êtes trop pressés, vous risquez de céder l’entreprise au prochain repreneur venu, même si vous êtes convaincus que ce n’est pas une bonne affaire pour vous. Ne tombez pas dans ce piège !

Avant de signer le contrat de cession, assurez-vous du sérieux du repreneur. Prenez également du temps pour analyser le montant de son apport personnel. En général, les banques exigent un apport personnel estimé à au moins 20 % du prix de l’entreprise à céder. En analysant correctement le profil de l’acquéreur et son schéma de financement, vous pourrez céder votre entreprise à la bonne personne.

Faire une surestimation de l’entreprise

Une entreprise, c’est la fierté d’un entrepreneur. Même si vous vous voyez obligés de la vendre à présent, votre parcours mérite une reconnaissance. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous devez refuser de céder votre société au rabais.

S’il est déconseillé de vendre son entreprise au premier venu, il ne faut pas non plus faire de surestimation. Ne l’oubliez pas : la valeur comptable d’une société ne détermine pas forcément sa valeur sur le marché. En effet, certains facteurs peuvent influencer le prix de la cession. Présence d’une équipe d’encadrement autonome, pyramide des âges des salariés, poids des clients, évolution de votre secteur d’activité… sont autant d’éléments à prendre en compte pour bien estimer la valeur de votre entreprise. N’hésitez pas à demander conseil en cession d’entreprise pour réussir votre opération.

Tout gérer tout seul

Pour éviter les frais de courtage, certains entrepreneurs désireux de vendre leur entreprise décident de tout faire seuls. Ils oublient en effet que la cession d’entreprise est une opération complexe qui doit être gérée de manière professionnelle. Rédaction et publication de l’annonce de cession, rencontre et négociation avec les potentiels preneurs… ce sont autant de démarches qui peuvent rapidement devenir chronophages. En outre, la moindre erreur peut être fatale. Pour éviter le stress et les surprises désagréables, il est fortement conseillé de se faire accompagner par un professionnel. En général, les experts en cession d’entreprise sont payés seulement en cas de succès de l’opération. Vous n’avez donc rien à craindre !