calculatrice et facture

Le comptable est celui qui se charge de la tenue des comptes. C’est lui qui collecte, qui coordonne et qui examine toutes les données comptables. Il effectue des opérations de clôture et met en place la liasse fiscale. Ses compétences lui permettent aussi d’intervenir sur la comptabilité analytique. Métier spécialisé, voyons voir quelles sont les conditions requises pour l’exercer et quelles sont les formations pour y accéder (tout savoir des formations de Yomi Denzel )?

Qu’est-ce qui fait un bon comptable ?

Le métier de comptable demande de la rigueur car la moindre erreur dans la gestion des finances d’une société, peut avoir des répercussions non négligeables. Il doit aussi avoir une connaissance pointue en droit et aimer jouer avec les chiffres.

Le comptable doit savoir manier les outils informatiques et les logiciels comptables. Fin diplomate et pédagogue, il saura faire preuve d’une exigence professionnelle hors pair.

Parmi les qualités que l’on attend de lui, on retrouve :

  • La curiosité et la soif de connaissances ;
  • L’organisation dans son travail ;
  • La sociabilité;
  • Le management d’équipe ;
  • La maîtrise des techniques fiscales et comptables.

Les diverses formations pour devenir comptable

Le métier de comptable ne s’improvise pas. Il y a de multiples formations pour accéder à ce métier technique. Que vous soyez titulaire d’un baccalauréat, général ou technique ou encore d’un baccalauréat option économique et social, il y a deux sortes de formations : celles se faisant en deux ans après le bac et celles qui se réalisent en trois ans.

Les formations en comptabilité bac +2

Ces formations sont multiples. On retrouve parmi elles :

  • Le BTS en comptabilité et gestion, afin de mieux se préparer au lycée, aux écoles privées ou encore en alternance dans les entreprises ;
  • Le DUT en gestion des entreprises et des administrations, se préparant en IUT.
  • Le DEUST : dont un à Toulouse et un autre à Montpellier.

Il sera possible de suivre des formations comptable bac +3 en optant pour le VAE DCG (Diplôme en Comptabilité et Gestion). Il se passe dans des établissements privés.

Une autre option qui s’offre à vous est de miser sur une 3ème année de licence professionnelle et de choisir une option responsable grands comptes ou assistant de gestion et contrôle financier.

Les formations expertes en comptabilité

Les études en bac +5

Une fois que vous avez le bac +2 ou +3 en poche, vous pouvez prétendre au DSCG ou diplôme supérieur de comptabilité et gestion. Il se prépare durant deux ans et il permet d’acquérir des compétences en audit. Vous pouvez tout à fait suivre cette formation en alternance.

Les études en bac +8

Si vous désirez devenir expert-comptable, vous devez virer vers cette formation. Il vous faudra en effet, le DEC ou diplôme d’expert-comptable. Comment ça se passe ?

  • Un stage de 3 ans rémunéré après votre diplôme ;
  • Un examen de fin de stage composé de 3 épreuves dont deux écrites sur la révision contractuelle et légale et une sur la règlementation professionnelle, puis une soutenance en mémoire.

Les entreprises recrutant un comptable

Le métier de comptable est essentiel dans toutes les entreprises, qu’il s’agisse d’une société, d’un CE, d’une TPE, d’une PME ou encore d’une entreprise de grande envergure. Mais il faut préciser que deux sortes d’entreprises sortent du lot dans le secteur du recrutement de comptables :

Les cabinets d’expertise-comptable

Il s’agit d’un groupement de plusieurs professionnels du chiffre (assistant comptable, comptable, juriste, gestionnaire de paie, expert-comptable). Ils sont chargés de tenir la comptabilité d’entreprises clientes.

Ces dernières vont donc y externaliser la gestion de leur comptabilité. Chaque comptable aura ainsi à gérer son portefeuille de clients.

Dans les petits cabinets, le comptable est sous le contrôle d’un expert-comptable. Dans les structures plus imposantes, il agira avec le chef de mission.

Les entreprises

Il s’agit d’entreprises désirant garantir la gestion de leur comptabilité et qui vont recruter pour elles-mêmes, des comptables.

Dans les PME, le comptable devra travailler en étroite collaboration avec le chef comptable. Ce dernier devant rendre des comptes à un directeur administratif et financier.

Les missions du comptable

Dans un cabinet d’expertise, le comptable devra tenir la comptabilité de plusieurs entreprises. Il se charge de la mise à jour des écritures comptables, de la préparation des comptes annuels ou encore de la gestion des bulletins de paie.

En entreprise, ses missions seront fonction de la taille de la structure. Dans les TPE, il exercera en tant que comptable unique. Dans les grandes entreprises, son métier sera plus spécialisé.

Le salaire moyen d’un comptable

Il faut savoir qu’un comptable qui débute et sans expérience, peut prétendre à un salaire brut annuel allant de 19 000 à 24 000 euros. En étant confirmé dans son secteur, il peut prétendre à un salaire allant de 25 000 à 30 000 euros. Toutefois, si l’employeur a un budget plus conséquent et une affaire qui prospère, il peut rémunérer son comptable plus cher.

En tant qu’expert-comptable, il est possible de prétendre à un salaire allant jusqu’à 25 000 euros pour un débutant et 34 000 euros pour un confirmé.

Mais il est important de préciser que le salaire d’un expert-comptable dépendra de la formation suivie, des diplômes ainsi que de son expérience et de sa faculté à se faire vendre durant son entretien d’embauche.

Les perspectives d’évolution du métier de comptable

Une fois ses diplômes en poche, le comptable débute en bas de l’échelle pour gagner en expérience. Sa vie active sera jalonnée de nombreuses étapes et stages, puis, il finira par travailler dans une banque (connaître la banque postale mon compte ), un cabinet d’expertise ou une entreprise.

Un comptable passionné par son métier, performant et expert, attirera l’œil de ses supérieurs, ce qui l’emmènera à effectuer des tâches plus responsables et plus importantes.

Quand il travaille dans une entreprise, il peut devenir chef comptable par la suite. Et tout au long de sa carrière, il pourra poursuivre ses études ou suivre une formation plus technique pour monter en grade. Un comptable pourra ainsi aspirer à être contrôleur de gestion, expert-comptable ou encore contrôleur financier. Une fois le niveau de connaissance acquis, il pourra créer son cabinet de conseil ou en intégrer un, en qualité d’associé.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn