Cat : marketing

 
 

 

Les tournures de phrases qui tuent et les métaphores qui font mouche, c’est bien, mais les clients des hôtels ont besoin de contenu utile pour les pousser vers l’achat.

Même la copie la plus éloquente du site web d’un hôtel peut bénéficier de l’œil d’un rédacteur et donner un coup de pouce au contenu existant de votre hôtel peut rapporter des bénéfices immédiats. Avec une retouche par-ci par-là, il peut passer de quelque chose de bof-bof à la meilleure et la plus lisible version possible.

Qu’il s’agisse d’une description de chambre ou d’un article de blog sur les attractions locales, l’édition est un moyen essentiel de s’assurer que le contenu écrit de votre hôtel fait son travail aussi bien que possible. Voici cinq conseils pour assurer l’efficacité de votre processus d’édition.

 

1. Évitez d’abuser des adverbes et des superlatifs

 

Le but de la rédaction est de resserrer les choses. L’une des meilleures façons d’y parvenir est d’éliminer les adverbes (mots qui modifient un verbe ou un nom, comme « courait rapidement » ou « se déplaçait avec vivacité ») et les superlatifs (mots qui rendent les adjectifs plus forts, comme « très » et « vraiment ») inutiles.

Commencez par supprimer les superlatifs et remplacez-les par des adjectifs plus forts et plus illustratifs. Par exemple, au lieu de dire une « nuit de sommeil extrêmement bonne », dites une « nuit de sommeil non perturbée » ou « reposante ».

Les adverbes sont bien avec modération. Le problème survient lorsque votre copie s’appuie trop sur eux, ce qui peut la faire paraître laborieuse. Prenez par exemple :  » Marcher lentement sur des sables magnifiquement doux … « . Cette phrase peut être resserrée en remplaçant les couples verbe-adverbe (« marcher lentement ») et superlatif-adjectif ( » magnifiquement doux « ) par un seul mot plus descriptif. 

 

2. Supprimez les redondances

 

Un autre moyen de raffermir une prose flasque est de supprimer les redondances. Par exemple : descendre vers le bas (on ne peut pas descendre vers le haut).

Les redondances sont difficiles à repérer, en particulier lors de l’auto-édition, donc les éliminer nécessite un effort conscient. Envisagez de rédiger une liste de référence et de la garder à côté de vous pendant que vous éditez.

 

3. Évitez la voix passive

 

La voix passive a mauvaise réputation, mais il y a un temps et un lieu pour elle – généralement lorsque vous ne voulez pas mettre l’accent sur le sujet. Par exemple, dans la section consacrée à l’histoire de votre hôtel, il peut être utile de masquer l’agent (par exemple, « l’aile ouest a été ajoutée en 1931 » plutôt que « la direction de l’hôtel, en collaboration avec des agences partenaires, a ordonné la construction de l’aile ouest en… »). Une utilisation excessive, cependant, peut rendre la copie confuse et elle doit être réduite au minimum.

 

4. Affinez les phrases à virgules

 

Une autre façon de resserrer la copie est de hacher les phrases décousues. Parcourez la copie et soyez attentif aux phrases comportant beaucoup de virgules. Il n’y a rien de mal à avoir quelques virgules… mais plus d’une poignée et une phrase peut sembler interminable.

Par exemple : « La sculpture, conçue par l’artiste local Joe Bloggs, a été commandée par les propriétaires de l’hôtel, qui, avec les autorités locales, ont tenté de sélectionner le meilleur dessin à partir d’un concours qui a vu plus de 10 000 participants, si nombreux que les organisateurs ont eu du mal à établir une liste restreinte et ont sollicité l’aide du public dans le processus de sélection, en l’ouvrant au vote en ligne sur Facebook, Twitter et d’autres sites de réseaux sociaux, ainsi qu’en invitant les clients de l’hôtel à donner leur avis en remplissant des formulaires à la réception. »

Parfois, il suffit d’insérer un point ou deux. D’autres fois, vous pouvez avoir besoin d’élaguer.

 

5. Ne pas nominaliser

 

Votre site web d’hôtel n’est pas une lecture obligatoire. Tout comme les gens peuvent choisir de le visiter, ils peuvent aussi choisir de le quitter, un résultat probable si le contenu est chargé de bureaucratie et de jargon.

La nominalisation, un terme linguistique fantaisiste, se produit lorsqu’un verbe est utilisé comme un nom créant ce qu’on appelle un « verbe camouflé ». Par exemple : « L’hôtel accorde une réduction des tarifs en basse saison. » -> ; « L’hôtel réduit ses tarifs pendant la basse saison » « Le personnel a entrepris une recherche. » -> ; « Le personnel a effectué une recherche. »

Bien que la nominalisation ne soit pas grammaticalement incorrecte, elle est ennuyeuse, et susceptible de rebuter des visiteurs potentiels. Ce n’est probablement pas l’effet que vous espérez. 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn