Sommaire

Lorsque votre entreprise se développe suffisamment, il est intéressant de vouloir l’implanter à l’étranger, afin de gagner des consommateurs internationaux. Il faudra toutefois bien choisir le pays où vous l’installez. En Europe, la Suisse fait partie des choix les plus judicieux. Son environnement fiscal avantageux et ses démarches simplifiées en font un endroit propice à un tel projet. Pour y installer votre entreprise, vous aurez besoin d’une société fiduciaire, de choisir entre filiale et succursale et d’étudier le marché suisse.

Faites appel à une société fiduciaire suisse

Afin de faire de votre implantation en Suisse un véritable succès, vous avez besoin d’être assisté par des experts. C’est d’autant plus important qu’il s’agit d’un environnement totalement différent du vôtre. En tant que chef d’entreprise, se faire accompagner par une société fiduciaire sur Genève par exemple est une idée de choix pour implanter une société en Suisse. Spécialisée en assistance professionnelle et en administration, une agence fiduciaire saura vous aider à différents niveaux.

L’aspect fiscal de l’entreprise

Bien qu’avantageuse, la fiscalité suisse constitue un système distinct de celui auquel vous êtes habitué. Pour éviter de faire des erreurs préjudiciables à votre projet, il est préférable de vous en remettre à la société fiduciaire. Elle dispose de divers services en ce sens.

Elle est en mesure d’enregistrer l’assujettissement de votre entreprise, d’en déclarer et de payer la TVA. Elle assure aussi votre représentation fiscale pour que votre implantation profite du meilleur en la matière. Les services de la société fiduciaire comprennent aussi la proposition de conseils sur votre planification fiscale et votre prévoyance.

Le statut juridique

L’entreprise fiduciaire joue également un rôle important sur le plan juridique. Elle peut se charger de la rédaction de contrats, des règlements et des statuts pour garantir leur conformité aux lois. En cas de contentieux, elle peut aussi vous défendre au mieux en apportant toutes les preuves en votre faveur. De manière générale, elle vous assiste avec toutes les démarches relevant du domaine juridique pour l’implantation de votre entreprise en Suisse.

Vous implanter en Suisse : choisissez entre filiale et succursale

Le développement de votre activité en Suisse vous confronte à un choix d’une importance capitale. Vous devrez déterminer si vous installerez une succursale ou une filiale. Même si la société fiduciaire peut vous orienter à ce sujet, la décision finale vous revient. Comprendre ce que sont ces 2 formes d’entreprises vous aidera certainement à trancher.

Choisissez la filiale

Choisir d’installer une filiale revient à créer une entreprise dont vous obtiendrez plus de la moitié du capital social. Elle sera sous la coupe de votre entreprise principale sans pour autant perdre son autonomie. La filiale dispose d’une personnalité juridique propre. Par conséquent, elle peut exercer une activité totalement différente de la société mère (votre entreprise principale). Il s’agit alors de la meilleure option si vous désirez développer votre entreprise dans un souci de diversification.

Société fiduciaire suisse

Optez pour la succursale

La succursale est complètement différente de la filiale. Elle est considérée comme une extension de votre entreprise principale. Autrement dit, il s’agit simplement d’une société secondaire que vous créez en Suisse et dont vous avez le contrôle absolu. Elle exerce la même activité que l’entreprise principale et lui rendra directement des comptes. Cette option n’est pas recommandée si vous avez pour ambition d’accroître le marché de la « maison-mère ».

Étudiez le marché et l’environnement de votre activité en Suisse

Procéder à une étude de marché est une étape incontournable de la prise de décision de l’implantation de votre activité dans une zone géographique. En effet, en effectuant une évaluation préliminaire du terrain, vous pouvez réduire les risques pour votre investissement.

L’étude du marché repose principalement sur 2 pôles. Le premier concerne la nécessité de votre activité et son bien-fondé. Pour ce faire, il suffira de vous renseigner sur les clients potentiels et leurs habitudes de consommation. Vous saurez par exemple quelle zone de la Suisse se prête le mieux à votre activité.

Vous devrez ensuite tenir compte de l’offre présente sur le terrain de votre activité. Ici, il est question d’examiner la concurrence et de déterminer les chances de votre entreprise. Par exemple, une concurrence rude devrait vous pousser à choisir une région plus favorable ou à réfléchir aux moyens de vous démarquer.

Le second point est relatif à vos objectifs et aux moyens que vous avez de les atteindre. Sur ce plan, il faudra, en fonction de votre cible, déterminer votre stratégie commerciale. Vous pourrez alors en évaluer le coût ainsi que les incidences directes et indirectes. Cela permettra une adaptation de votre vision à la zone géographique de votre choix.

Afin de bénéficier d’un travail de qualité, il est recommandé de vous adresser à un expert en études de marché. Pour ce faire, vous devrez choisir un cabinet reconnu et disposant d’une bonne maîtrise de l’environnement commercial suisse.

Facebook
Twitter
LinkedIn