Sommaire

La bourse ne contient pas que des actions. Le nombre de produits dérivés a grandement augmenté, au cours des dernières décennies. Les options font partie de ceux-ci. À quoi servent les options ? Comment peut-on les utiliser pour faire des gains de capitaux ? Voici une introduction sur le sujet des options en bourse.

 

Définition

 

L’option est un produit dérivé, car elle n’existe que par rapport à un sous-jacent. Comme son nom l’indique, contrairement à l’obligation, l’option permet de vendre ou d’acheter un actif sous-jacent, à un prix prédéterminé lors de la création du contrat. La date ou cette transaction pourrait se produire, est elle aussi, inscrite dans ce contrat. On connaît donc, à l’avance, le moment et le montant de la transaction, si elle a lieu, bien sûr. Pour en savoir plus sur l’achat d’options, lis ça. Les options sont donc des contrats à terme, avec des règles précises qui permettent de fixer une transaction dans le temps. Celle-ci se produira uniquement si le détenteur de l’option, décide de la mettre en pratique. Cela se produit normalement lorsque l’acheteur de l’option arrive à la date d’échéance avec un gain potentiel, s’il active cette option. Sinon, il préférera perdre la somme initiale qu’il aura déboursé et clore le contrat sans pratiquer l’option qui lui est offerte. 

 

Exemple concret d’une option

 

Pour mieux comprendre ce qu’est une option, prenons un exemple qui pourrait se produire dans la vie de tout individu. Comme les voitures neuves sont rares ces temps-ci, face à la pénurie de matières premières, ainsi qu’aux répercussions de la guerre, on peut s’entendre avec un concessionnaire de voiture pour acheter un véhicule à un prix donné, à une date ultérieure. Cependant, si d’autres acheteurs se présentent et font une offre supérieure au vendeur, l’option que vous aurez mise sur la voiture et qui vous aura coûté 250 euros (montant fictif) vous permettra de l’acheter au montant déterminé précédemment. Si la voiture ne se vend pas et perd de la valeur sur le terrain du concessionnaire, vous devrez tout de même la payer au montant supérieur, négocié lors de l’achat de l’option, si vous la mettez en fonction.  

 

Quels sont donc les objectifs réels des options ?

 

Faire une plus-value rapide 

Sur le marché boursier, si vous décidez de faire une option d’achat sur une action qui se vend présentement à 10 euros, pour une valeur totale d’achat possible de 1 000 euros, et que celle-ci vaut 20 euros l’action lors de la date d’échéance du contrat, vous aurez fait une plus-value immédiate de 1 000 euros. Ce gain de capital vous aura coûté un montant « x » prédéterminé dans le contrat à terme. Vous devrez procéder à l’achat des actions pour une valeur de 1 000 euros, mais leur valeur sera de 2 000 euros, dès qu’elles seront dans votre portefeuille.

 

Limiter les risques 

On peut penser que l’achat d’une devise sur le marché du Forex sera bénéfique et nous rapportera des bénéfices quelques mois plus tard. Mais si cette devise perd un pourcentage important, cet achat que vous avez pensé de faire aurait pu vous coûter très cher. Cependant, avec l’option, vous n’aurez qu’à payer le coût de celle-ci et à ne pas procéder à la transaction. Ce ne sont pas les opportunités qui manquent, aujourd’hui, sur les marchés financiers. Les options sont tout de même très intéressantes, particulièrement pour faire des essais. Au lieu de procéder à l’achat auquel nous avons pensé, on crée une option, pour tester notre sens de spéculation. Si tout se passe bien, c’est un bon signe sur lequel on peut se baser pour investir plus, mais toujours avec réserves.

Facebook
Twitter
LinkedIn