Sommaire

L’univers de la coiffure attire encore chaque année de nombreux candidats passionnés par le secteur de la beauté. Cependant, si ce monde semblait connaître jusqu’à présent un énorme succès, il convient de faire le point sur la situation d’aujourd’hui. Nous aborderons également dans ce guide les grandes tendances à connaître afin de vous former et concrétiser vos ambitions dans le secteur.

Le CAP coiffure : une formation beauté à suivre avec sérieux et rigueur

De nombreux étudiants rêvent d’évoluer dans le secteur de l’esthétique. Avant d’envisager de travailler dans un salon, il faut se préparer au CAP coiffure en suivant une formation reconnue par l’État. Il vous permet d’apprendre les méthodes courantes de coiffure et intègre également dans son programme la coloration ainsi que les permanentes.

Le CAP coiffure est un diplôme national de niveau V donnant la possibilité aux titulaires de se lancer dans le domaine de la coiffure. Il est reconnu par le ministère de l’Éducation nationale. Vous avez la possibilité de le préparer :

  • en école spécialisée ou en lycée professionnel,
  • à travers une formation en alternance,
  • en suivant des cours en ligne.

Vous pouvez obtenir le CAP coiffure en un an si vous avez déjà suivi un autre CAP ou un BEP ou sur une durée de deux ans après la troisième ou la seconde professionnelle.

formation CAP coiffure

Le monde de la coiffure : un secteur encore porteur

Il convient de souligner que le domaine de la coiffure est toujours le second secteur de l’apprentissage en France. Le fait de travailler en tant que coiffeur ou coiffeuse est encore un rêve pour beaucoup. Fort de ce constat, le secteur regrette encore le recul du nombre d’apprentis coiffeuses ou coiffeurs en l’espace de 10 ans. Cela démontre qu’il fait face à des problèmes.

Malgré cela, d’après un recensement de 2017, on dénombrait 85 492 établissements de coiffure sur le territoire. Cela équivaut à une augmentation de 0,2 % par rapport à 2016. Il convient de souligner que 90 % des instituts de coiffure sont des indépendants. Par ailleurs, il y a encore 6 ou 7 ans, le marché de la coiffure enregistrait un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros, soit un C.A moyen de 75 700 euros.

Travailler dans le domaine de la coiffure : les nouvelles tendances

Le secteur de la coiffure, du bien-être et de l’esthétique semble rester un domaine plein d’espoir. Et ce, malgré les retombées de la crise sanitaire qui a bouleversé tous les secteurs d’activité sans exception.

Cependant, on assiste à l’émergence d’une nouvelle tendance depuis quelques années. En effet, le nombre de coiffeurs et coiffeuses à domicile ne cesse d’augmenter. Se lancer en tant que travailleur indépendant à domicile représente une opportunité pour les apprenants en CAP coiffure. De plus, il faut dire que cette option présente de nombreux avantages, notamment une réduction des dépenses (pas besoin de local) et une organisation personnelle du planning de travail.

Il est évident que le monde de la beauté, plus particulièrement celui de la coiffure, demeure un secteur d’avenir. Malgré les variations du marché, ainsi que les différentes perturbations, il est toujours possible d’exercer en tant que professionnel dans un institut ou bien à domicile.

Facebook
Twitter
LinkedIn