nomadisme

Le milieu professionnel sait désormais que le bien-être de ses collaborateurs est la machine qui fait tourner l’entreprise. Depuis quelques années, le nomadisme est utilisé, mais avec le contexte du covid, cela a été multiplié.

Le nomadisme, un nouveau mode de travail

Le nomadisme est un concept avec lequel les salariés et les collaborateurs ne travaillent pas dans un lieu ou sur une place fixe. Ils peuvent changer de bureaux locaux à leur guise dans l’entreprise et même en dehors de l’entreprise. Quels avantages retirés de cette méthode de travail :

  • Le nomadisme libre, c’est-à-dire que le collaborateur peut travailler où il veut contribue à l’augmentation de sa productivité. Ici, on parle du fait que le salarié peut travailler dans n’importe quelle salle de l’entreprise et même dehors sans que ce soit une mission donnée par les managers.
  • Le nomadisme aide l’entreprise à évoluer, mais aussi à libérer ses espaces. Ici, on parle surtout du télétravail ou de l’utilisation d’espace comme le coworking.
  • Le nomadisme encourage l’autonomie des collaborateurs, ce qui indirectement contribue à la productivité.
  • Le nomadisme à la maison permet de travailler sans délaisser la vie personnelle, mais sans mélanger les deux, surtout pour les collaborateurs avec des enfants en charge.

Les types de nomadisme

Deux types de nomadisme sont reconnus pour le moment. Ils peuvent résulter d’une décision managériale comme le télétravail ou d’une décision dans le cadre professionnel comme d’aller chez un client.

Le nomadisme dans l’entreprise

On dit que le nomadisme est intra entreprise lorsque le salarié reste dans le périmètre de l’entreprise. C’est-à-dire qu’il ne travaille pas à sa place habituelle, mais toujours dans l’entreprise. Ces places peuvent être une salle de réunion, une salle de vidéoconférence, une salle de détente, une box insonorisée pour une réunion téléphonique, ainsi de suite.

Le nomadisme en dehors de l’entreprise

Comme le nom l’indique, le salarié travaille en dehors de l’entreprise :

  • Chez un client : que ce soit pour une réunion, un rapprochement en vue d’une négociation ou encore lorsqu’un collaborateur doit travailler chez le client. On parle de nomadisme extra entreprise. Ce cas est uniquement en accord avec ses managers et avec accord du client.
  • En télétravail : le collaborateur fait son travail comme en entreprise, mais il le fait depuis chez lui. Avec le confinement dû au covid (bien remplir son attestation numérique dérogatoire ), toutes les entreprises ont basculé vers cette méthode. La mise en place au niveau matériel est cependant fastidieuse pour certaines entreprises, mais faisable. Avec ce nomadisme, le collaborateur doit faire une différence entre vie professionnelle et privée.
  • Dans un coworking : ce type de nomadisme est surtout utilisé par les freelances ou encore par les autoentrepreneurs. L’avantage c’est qu’ils peuvent louer et changer d’espace de travail à chaque fois que c’est nécessaire. Le coworking offre l’avantage de proposer des connexions et autres matériels inclus dans la location.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn